Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes de recherche > ÉQUIPE 1 : Discours et système linguistique

Programme 2

27 juin 2014

Discours, dialogisme et marquage linguistique (Responsable Aleksandra Nowakowska)

Participants : J. Bres, S. Diwersy, C. Gomila, A. Nowakowska, J.-M. Sarale, S. Sarrazin, A. Steuckardt.

Orientations scientifiques :
Le dialogisme du discours tient à son orientation constitutive vers d’autres discours et ce triplement : vers des discours réalisés antérieurement sur le même objet (dialogisme interdiscursif) ; en tant que réponse au discours de l’interlocuteur (en interaction conversationnelle) et vers la réponse qu’il sollicite et sur laquelle il anticipe (dialogisme interlocutif) ; vers lui-même (auto-dialogisme). Cette orientation se manifeste sous forme d’échos, de résonances, d’harmoniques, qui font signe vers d’autres discours ; sous forme de voix, qui introduisent de l’autre dans l’un.

Objectifs :
Dans le prolongement de nos travaux antérieurs, notre recherche actuelle porte sur quatre points :

  • Dialogisme et langue : le dialogisme, initialement pensé comme un fait de discours, affecte-t-il le niveau de la langue ? Etude du fonctionnement des déterminants démonstratifs et possessifs ; des temps verbaux ; des marques de la causalité ; de certaines transformations syntaxiques.
  • Dialogisme et énonciation : dans quelle mesure est-il possible de développer une approche énonciative des faits dialogiques, initialement pensés en dehors des cadres de l’énonciation ? Dans quelle mesure les faits de modalisation et la modalité peuvent-ils être appréhendés en termes de dialogisme ?
  • Dialogique et dialogal : comment analyser des faits linguistiques (reprise, écho, inférence, prolongement) qui, dans les changements de tour, sont à la frontière du dialogal et du dialogique, voire qui semblent faire se dissoudre la distinction entre les deux notions ?
  • Dialogisme, type de textualité et genre du discours : dans quelle mesure le dialogisme permet-il d’expliquer certains faits discursifs tenant au type de textualité (l’argumentation) et au genre du discours (l’éditorial, l’interview brève dans le discours médiatique) ?