Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Doctorants

PEPIOT Nathalie

Courrier : nathalie.pepiot@gmail.com

Équipe 3 : Langue, discours et culture

Titre : Les approches interculturelles et interlinguistiques en classe d’accueil : état des lieux et perspectives

Sous la direction de Nathalie AUGER

Objet de recherche :
Enquête pour un état des lieux des pratiques de classe et représentations culturelles et linguistiques en classe d’accueil : quel chemin parcouru depuis les premières enquêtes menées sur le terrain (Auger, 2008, Chnane-Davin, 2011) et les travaux de diffusion d’une approche plurielle des langues et des cultures ?
Recherche-action visant la mise en place de projets pédagogiques en classe d’accueil ainsi que de projets inter-classes, ouvrant la classe d’accueil aux classes ordinaires et ayant pour objectif l’éveil aux langues et aux cultures
Projet de mutualisation des pratiques de classe dans ce domaine.

Mots clés : Education / didactique plurilingue et interculturelle, approche comparative, CARAP, Français langue seconde,

Enquête de terrain :

  • entretiens avec enseignants de FLS et de langues majoritaires, formateurs CASNAV, inspecteurs, principaux de collèges ; observation de situations d’enseignement-apprentissage avec enseignants volontaires dans ce domaine, questionnaires, entretiens avec les élèves concernés
  • Etude approfondie de l’impact des préconisations du Conseil de l’Europe en matière d’éducation au plurilinguisme, au niveau des textes officiels, des CASNAV, des formations universitaires destinées aux enseignants.

Problématique – Hypothèses :
Préconisée par le Conseil de l’Europe, l’éducation plurilingue et interculturelle devrait occuper une place de choix dans l’enseignement du FLS. La richesse linguistique et le plurilinguisme des élèves nouvellement arrivés devraient être pris en compte en classe, d’où la nécessité d’une formation spécifique à l’éducation plurilingue et interculturelle à l’attention des professeurs pour comprendre les langues et les cultures des élèves (Chnane-Davin, 2011)
Alors que 50 % des collégiens vivent une situation plurilingue en famille (Bertucci, 2005), il semble que c’est au collège que « l’indifférence au plurilinguisme des élèves est la plus importante, que la distance est la plus forte et que le statut du français est le plus délicat et le plus ambigu » (Bertucci, 2012). La classe d’accueil pourrait y représenter un modèle d’ouverture aux langues et aux cultures, d’ouverture au monde à la portée des élèves, au sein de leur établissement et de leur classe.
Les travaux sur l’approche comparative des langues montrent bien le bénéfice à tirer du contact entre langue première et langue seconde, activant différents processus d’apprentissage essentiels, métacognitifs, cognitifs et soci-affectifs, car « tout apprentissage des langues repose, consciemment ou non, sur une comparaison entre le ou les systèmes langagiers préexistants et la langue à apprendre » (Auger, 2005). Une approche plurilingue permet de tirer parti de la diversité linguistique et culturelle au sein des classes d’accueil et des classes ordinaires (projet MALEDIVE, « Diversité dans l’apprentissage de la langue majoritaire », Nathalie Auger, 2012-2015).
Le CARAP, Cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures, un instrument du conseil de l’Europe qui complète le CECRL, le Portfolio, les Guides, etc. constitue un précieux instrument que les enseignants doivent encore s’approprier (projet « CARAP et points de contacts nationaux du CELV », Michel Candelier, 2012-2013).
Il s’agit d’atteindre une forme d’éducation interculturelle aux langues, utile non seulement aux enseignants directement concernés mais surtout au reste de la collectivité éducative et, en particulier, aux « autres » élèves, si l’on souhaite créer un environnement bienveillant et sécurisant pour les nouveaux venus. Une forme de « civilité linguistique » qui doit être encouragée et structurée par l’école (Beacco, 2012).