Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Doctorants

GAMAR Kahina

Courriel : kahina.imehrar@etu.univ-montp3.fr

Equipe 2 - Interaction et environnements technologisés

Thèse sous la direction de Catherine Détrie

« La construction linguistique de la relation interpersonnelle dans les Lettres de Mme de Sévigné »

Mon travail de recherche s’inscrit dans le cadre de l’analyse du discours. Il a pour but d’étudier, de façon systématique, la coénonciation dans les Lettres de Mme de Sévigné. La confrontation de ces différentes lettres adressées à des destinataires différents permet de dégager, à travers une étude comparative des configurations énonciatives, les différentes façons d’ancrer linguistiquement le coénonciateur dans les lettres, ces lettres construisant une relation interpersonnelle différente selon leur destinataire. Comment se construit cette relation interpersonnelle entre les deux protagonistes désignés par je et vous ?

La lettre s’inscrit dans une interaction, elle est rédigée pour combler un vide, pour raconter des anecdotes et des souvenirs. En se racontant, Mme de Sévigné construit son image et en même temps l’image du destinataire. Quels sont les indices qui donnent à voir cette relation projetée ?
Pour répondre à ces questions je m’intéresserai à la mise en scène allocutive, les pronoms vous et nous (qui désignent-ils ? quand apparaissent-ils ? quelle relation construisent-ils avec le destinataire ?), le pronom on (les extensions de ce pronom dans le texte, il est intéressant de considérer de quelle manière Mme de Sévigné exploite la plasticité du on pour mettre en discours le destinataire), les particules discursives (vous voyez) et plus généralement les indices d’implication de l’autre (Vous me mandez…, c’est-à-dire la mise en scène dialogale, autrement dit tout ce qui relève de la métadialogalité) mais aussi aux actes de langage, notamment injonctifs ou interrogatifs impliquant l’allocutaire et esquissant les contours du positionnement énonciatif que l’épistolière lui accorde (en prenant en charge le discours, Mme de Sévigné façonne le positionnement énonciatif, le préfigure).

Mots clés :
Analyse de discours, ethos (image de soi) et image de l’autre, relation intersubjective, coénonciation, interaction épistolaire, marqueurs de subjectivité et identités énonciatives.