Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Permanents

CAILLAT Domitille

Courriel  : domitille.caillat at univ-montp3.fr

Domaine de recherche :

Interactions orales

Étude de certaines caractéristiques du français parlé (corpus de conversations familières et corpus de débats politiques télévisés) :

  • Normes et usages : étude des spécificités du français oral et comparaison aux normes standards (ordre des mots ; forme de complexification des énoncés ; relation anaphorique ; « fautes » de l’oral ; variations régionales ; etc.) ;
  • Multimodalité : étude de la place des données vocales et des gestes, postures, regards et mimiques des locuteurs dans une énonciation orale ; mise en perspective des données verbales, vocales et mimo-posturo-gestuelles (mode de combinaison ; types de rendus énonciatifs et/ou argumentatifs).

Hétérogénéité énonciative

  • Formes : étude des modes de représentation d’un discours autre (forme d’intégration syntaxique ; types d’énoncés attributifs ; types de verbes introducteurs ; structure des énoncés rapportés et lexique utilisé ; mode d’enchainement logico-pragmatique final, etc.) ;
  • Modes de balisage (à l’oral) : étude des indices verbaux, co-verbaux et non verbaux par lesquels un locuteur signale, à l’oral, que les mots qu’il prononce ne sont pas les siens ou tout du moins qu’ils relèvent d’une autre énonciation (indices d’entrée, de maintien et de sortie de discours rapportés, au style direct comme au style indirect) ;
  • Fonctions : études des rôles joués par les discours rapportés selon différents cadres interactionnels (conversations familières, débats politiques) ;
  • Mises en scène (à l’oral) : étude des regards, mimiques, postures et gestuelles déployées lors de discours rapportés (identification des composantes relevant de la figuration du discours et des composantes appartenant à l’énonciation englobante) et analyse de leur portée stratégique.

Les discours politiques (débats télévisés)

Étude des débats de l’entre-deux-tours des présidentielles françaises (1974-2012)

  • Normes et contraintes : études des règles régissant les échanges (règles relatives aux temps de parole des candidats, à la distribution des tours de parole, aux thématiques abordées, au ton et au registre à adopter) ;
  • Cadre participatif : examen des différents circuits communicatifs caractérisant les confrontations (cadre restreint des échanges de plateau et cadre large de la diffusion auprès de téléspectateurs) et étude du statut de chacun des participants (journalistes, débatteurs, régie plateau, téléspectateurs) ;
  • Objectifs argumentatifs : analyse des visées des débatteurs lors des confrontations et de leur mise en œuvre dans les échanges (stratégies de légitimation de soi et de délégitimation de l’adversaire).

Responsabilités scientifiques actuelles :

Membre du projet Analyse de la cohérence des motifs de perturbation de l’Information Voyageur (CNRS, Université Montpellier 3, SNCF).

Coordinatrice du dossier thématique « Reprendre la parole de l’autre en politique », revue Mots, Les Langages du politique (parution en 2020).

Membre de comités de lecture, revues Mots : Les Langages du politique, Communication et Discours.

Publications

Chapitre d’ouvrage

CAILLAT, D. (2019) « Un procédé argumentatif particulier : le discours rapporté », In C. KERBRAT-ORECCHIONI, D. CAILLAT et H. CONSTANTIN DE CHANAY, Le débat Le Pen-Macron du 3 mai 2017 : un débat « disruptif » ?, Paris, L’Harmattan, chapitre 5, p. 171-225.

Contributions à des ouvrages collectifs

CAILLAT, D. (2018) « La représentation de la parole de l’adversaire dans les débats politiques télévisés : de l’indispensable reprise à la reformulation orientée », In H. Landolsi, C. Norèn et M. Svensson (dir.), La Reformulation, Studia Romanica Upsaliensis, Acta Universitatis Upsaliensis.

CAILLAT, D. (2017) « La place du discours rapporté dans les débats politiques télévisés : le cas des débats de l’entre-deux-tours des présidentielles françaises », In A. Mańkowska et M. Kostro (dir.), Le discours représenté dans les genres écrits et oraux, Werset, Lublin, p. 41-56.

CAILLAT, D. (2014) « Les recours au discours rapporté dans le débat présidentiel de 2007 : rapport de force et question de genre », In F. Sullet-Nylander, M. Roitman, J.-M. Lopez-Muñoz, S. Marnette et L. Rosier (dir.), Discours rapporté, genre(s) et média, Stockholm, Stockholm University Press, p. 117-129.

CAILLAT, D. (2014) « Le discours rapporté direct à l’oral : un simulacre multimodal », In B. Artuñedo, L. Boudart et A. Supiot (dir.), Imitation et simulacre dans l’espace francophone, Valladolid, Presse de l’université de Valladolid, p. 163-182.

CAILLAT, D. (2013) « Le discours rapporté direct dans les conversations orales : un système de balisage multimodal », In C. Desoutter et C. Mellet (dir.), Le Discours rapporté : approches linguistiques et perspectives didactiques, Peter Lang, Linguistic Insights, vol. 178, p. 63-80.

Articles dans des revues avec comité de lecture

CAILLAT, D. (2013) « Le traitement multimodal des discours rapportés (en style direct) à l’oral : procédés énonciatifs et argumentatifs du recours aux émotions », Semen, n° 35, Les Émotions en débat : modes de sémiotisation et fonctions argumentatives, p. 83-99.

CAILLAT, D. (2012) « Le discours représenté direct dans les conversations orales : une gestion multimodale des décrochements énonciatifs », Le Discours et la langue, vol. 2.2, Variations textuelles et variétés discursives, L. Rosier (éd.), EME, Bruxelles, p. 113-122.

CAILLAT, D. (2012) « La notion de temporalité au cœur de l’analyse des discours représentés à l’oral : essai de typologie, procédés rhétoriques et portées argumentatives des DR dans le débat présidentiel français de 2007 », In F. Neveu, V. Muni Toke, P. Blumenthal, T. Klingler, P. Ligas, S. Prévost et S. Teston-Bonnard (éds), SHS Web of Conference, vol. 1, Actes du 3e Congrès Mondial de Linguistique Française, p. 427-439.

Conférences invitées

Décembre 2018 : « La place des gestes dans la communication et le discours : ce que disent les gestes dans le discours politique », en collaboration avec C. Kerbrat-Orecchioni, journées Les gestes ont la parole !, Centre culturel de Goutelas.

Mars 2017 : « Les débats politiques télévisés : des stratégies d’influence », Séminaire De l’influence en sciences de l’information et de la communication, GERiiCO (Groupe d’Études et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication), université de Lille 3.

Novembre 2016 : « La place du discours rapporté dans les débats politiques télévisés : le cas des débats de l’entre-deux-tours des présidentielles françaises », journée d’étude Le discours représenté dans les genres écrits et oraux, université de Varsovie (Pologne).

Février 2014 : « Les débats présidentiels en spectacle », en collaboration avec C. Kerbrat-Orecchioni, Intervention sur invitation du rectorat de Lyon dans le cadre de la formation des professeurs du lycée.

Octobre 2013 : « La construction interactionnelle de l’éthos dans les débats politico-médiatiques. Le cas des débats de l’entre-deux tours des présidentielles françaises », en collaboration avec C. Kerbrat-Orecchioni, Séminaire LexPoPoLex (LEXicologie POlitique et POlitologie LEXicale), Institut d’Études Politiques de Lyon.

Mars 2013 : « Construire de la connivence dans les débats politico-médiatiques – avec qui, par quels moyens, pour quoi faire ? », en collaboration avec C. Kerbrat-Orecchioni, Séminaire GADGES (Groupe d’Analyse de la Dynamique des Genres Et des Styles), université Jean Moulin Lyon 3.

Communications avec actes dans un congrès national et international

Juin 2017 : « La représentation de la parole de l’adversaire dans les débats politiques télévisés : de l’indispensable reprise à la reformulation orientée », colloque international La reformulation : à la recherche d’une frontière, université d’Uppsala (Suède).

Septembre 2012 : « Le traitement multimodal des discours rapportés directs à l’oral : procédés argumentatifs du recours aux émotions », journées d’étude L’émotion argumentée, IUFM de Lyon.

Juillet 2012 : « La notion de temporalité au cœur des procédés de discours rapportés à l’oral : le cas du débat de l’entre-deux tours des présidentielles de 2007 », Congrès Mondial de Linguistique Française, université Lumière Lyon 2.

Juin 2012 : « Les recours au discours rapporté dans le débat présidentiel de l’entre-deux-tours de 2007 : des usages sexués ? », Colloque international de Ci-Dit, Rapporter et être rapporté(e) : une affaire de genre(s) ?, université de Stockholm (Suède).

Septembre 2011 : « Le Discours Rapporté Direct dans les interactions orales : une mise en scène multimodale prétendument fidèle », Colloque Imitation et simulacre dans l’espace francophone, université de Valladolid (Espagne).

Mai 2011 : « Le discours rapporté direct dans les conversations orales : un système de balisage multimodal », colloque international Le discours rapporté et ses marques, université de Bergame (Italie).

Communications sans actes dans un congrès national et international

Novembre 2017 : « Les frontières du discours rapporté à l’oral : le rôle des données cotextuelles, contextuelles et to-textuelles », journées d’étude Aux Frontières des Discours Rapportés, université de Poitiers (France).

Mai 2017 : « Si j’avais su j’aurais pas venu ! La fabuleuse histoire de la grammaire… », mini-conférence dans le cadre de la session « Clair de conf’ » du festival Contes et autres clérieuzités, Clérieux (France).

Octobre 2016 : « Séduction et stigmatisation des électeurs communistes et frontistes : des positionnements stratégiques. Le cas des débats de l’entre-deux tours des présidentielles françaises (1974-2012) », colloque international Political Discourse and the Extremes in the Romance Speaking Countries : Linguistics and Social Science perspectives, université de Stockholm (Suède).

Novembre 2015 : « Discours rapportés et débats politiques télévisés : légitimation de soi et délégitimation de l’adversaire », XIe Congrès International de Linguistique Française, Le discours politique et les discours politiques, université de Saragosse (Espagne).

Octobre 2014 : « Les débats politiques électoraux à la télévision française : étude contrastive Présidentielles/Primaires à travers le prisme du discours rapporté », en collaboration avec M. Sandré (Montpellier 3, Praxiling), colloque Political discourse, université de Stockholm (Suède).

Mars 2014 : « Multimodalité et stratégies argumentatives : le cas du discours rapporté dans les débats politico-médiatiques », journée d’étude ASLAN (laboratoire d’excellence Advanced Studies on LANguage complexity) & ICAR (Laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations), Quand les gestes rencontrent la langue (et le discours) : ressources multimodales et complexités interactionnelles, ENS de Lyon.

Mars 2013 : « Et pourquoi pas de la linguistique ? » en collaboration avec L. Faivre (doctorante en Sciences du langage et en Études germaniques), Cycle de mini-conférences Marathon du savoir, « Et pourquoi pas ? », ENS de Lyon.

Juin 2012 : « Gestion multimodale de l’énonciation à l’oral : le cas du discours représenté direct », Journée d’étude sur l’oral, université Lumière Lyon 2.

Septembre 2011 : « Prosodic characteristics of direct reported speech in spoken French : tagging properties, expressive games and argumentative impact », International congress Prosody and discourse Interface, Salford University, Manchester (Grande Bretagne).

Décembre 2006 : « Poly-structuration multimodale et poly-fonctionnalité énonciative dans la narration orale professionnelle : gestion du récit et gestion de l’écoute dans la « mise en bouche » d’un conte de Noël » en collaboration avec H. Constantin de Chanay, colloque La narration orale, université Paris 7.

Communications dans un séminaire

Mai 2014 : « Place de la multimodalité dans les interventions politico-médiatiques. Réflexions autour de l’interprétation des indices para et non verbaux (une critique de la “synergologie”) », séminaire ICAR (UMR 5191), équipe InSitu (Interactions : SItuations, praTiques et oUtils).

Mars 2012 : « Le discours rapporté à l’oral : gestion multimodale et procédés argumentatifs », séminaire ICAR, équipe S3 (Syntaxe, Sémantique, Sémiotique).

Décembre 2011 : « Le discours rapporté à l’oral : une gestion multimodale de l’énonciation », présentation dans la cadre du cours Genre et oral, université Libre de Bruxelles.

Janvier 2007 : « Poly-structuration multimodale et poly-fonctionnalité énonciative dans la narration orale professionnelle : gestion du récit et gestion de l’écoute dans la « mise en bouche » d’un conte de Noël » en collaboration avec Hugues Constantin de Chanay, séminaire ICAR, équipe Rhêma.