Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Anciens membres

BAKLOUTI Elodie

Contact : elodie.baklouti univ-montp3.fr

Thèse qui a bénéficié d’un contrat doctoral sous la direction de Jacques BRES soutenue le 2 décembre 2015 et obtenue avec les félicitations du jury à l’unanimité :

Ironique… Vous avez dit ironique ? Analyse des énoncés catégorisés métadiscursivement comme ironiques dans un corpus théâtral et un corpus journalistique

Cette thèse s’intéresse aux énoncés catégorisés métadiscursivement comme ironiques par le dramaturge dans les didascalies et par l’instance journalistique dans la presse écrite. Par la sélection du corpus sur la base des métadiscours, nous tentons de nous départir d’une démarche fondée sur des critères subjectifs et, partant, d’une définition pré-construite de l’ironie. Il s’agit de déterminer les sens que les locuteurs-scripteurs attachent à ces termes afin de dresser un portrait prototypique voire plusieurs portraits récurrents de l’ironie, et d’envisager, dans un second temps, une comparaison entre les deux genres étudiés. On analyse ainsi le processus de production de sens en recherchant les éléments qui ont conduit, dans tel ou tel contexte, le locuteur à caractériser l’énoncé comme ironique. Nous entendons démontrer que l’ironie est une, malgré sa complexité apparente : elle consiste en une forme de moquerie qui passe par une attaque indirecte. Nous analysons ainsi les différents éléments mis en avant par les diverses conceptions existantes de l’ironie (écho, feintise, antiphrase, implicite…) comme des procédés par lesquels s’exerce la moquerie, qui peuvent selon les cas se combiner ou se réaliser isolément.

Articles dans un ouvrage

  • Baklouti, E. et Bres, J. (2016). « Ce qu’ironiser veut dire… De l’usage métadiscursif des termes ironie,ironiser, ironique(ment) dans le texte théâtral et dans le texte journalistique ». In Figures en discours,Ed. Amir Biglari et Geneviève Salvan, L’Harmattan, Paris.
  • Moïse, C., & Baklouti, E. (2012). « Tu le sais autant que moi que je le sais que tu le sais. De la violence verbale relatée à la régulation des interactions à la sortie d’un collège ». In Un observatoire de la tranquillité publique de Montpellier. Des enjeux sociaux et scientifiques, Presses universitaires de Savoie, Chambéry.

Articles dans une revue

  • Richard, A., Baklouti, E., (2015), « Les mots bleus. De l’insulte dialogale à la médiatisation dialogique", in Du malentendu à la violence verbale
    Ed. by Ulla Tuomarla et al., Mémoires de la Société Néophilologique de Helsinki, TOME XCIII, Modern Language Society, XCIII, p 99-110, ISBN 978-951-9040-49-3
  • Baklouti, Elodie, (2013), « Minable, vous avez dit « minable » ? Qualification, insulte et politique. » in Argotica, Les gros mots de la politique, 1(2)/2013.
    http://cis01.central.ucv.ro/litere/..., ISSN : 2286-3893.
  • Baklouti Élodie et Richard Arnaud (2013), “L’insulte à la une d’un quotidien sportif : un événement médiatique”, E.Ballardini, R. Pederzoli, S.Reboul-Touré, G. Tréguer-Felten (éds.), Les facettes de l’événement : des formes aux signes, mediAzioni 15, http://mediazioni.sitlec.unibo.it, ISSN 1974-4382.

Communications dans un congrès avec actes et comité de lecture

  • Baklouti, E., (2016), « La réaction à l’énoncé ironique dans un corpus théâtral », 5e CMLF, 4-8 juillet 2016, Tours.
  • Baklouti, E., (2014), « « Minable, vous avez dit « minable » ? Comme c’est minable ! » : Un cas de détournement dialogique ironique », 4 ème CMLF, 19 au 23 juillet 2014, Berlin.
  • Baklouti, E., Hirsch, F., (2014), « Mise en parallèle de la réalisation prosodique de l’ironie chez le chroniqueur humoristique et en parole naturelle », 139° Congrès Langue et Communication, CTHS, du 5 au 9 mai 2014, Nîmes.
  • Hirsch, F., Baklouti, E,(2014), « Interprétation linguistique des faits prosodiques produits dans l’énoncé ironique », Colloque La perception en langue et en discours, 24-26 avril 2014, Varsovie.
  • Baklouti, E., Hirsch, F.,(2014) « Mise en perspective des dimensions linguistiques et prosodiques de l’ironie : une étude pilote », Colloque L’humour, le ludique, le rire : approches pluridisciplinaires, 28 février au 1er mars 2014, Victoria, Canada.
  • Baklouti, E., (2013),« L’ironie : du désaccord implicite ou consensus feint au désaccord polémique », Colloque jeunes chercheurs Praxiling 2013, Manifestations du désaccord, 24-25 octobre 2013, Montpellier
  • Baklouti, E., (2013), « Minable, vous avez dit »minable«  ? Comme c’est minable : Reformulations, déformations, polémique médiatique. », Colloque international « Français parlé dans les médias », 24-26 juin, Montpellier
  • Richard, A., Baklouti, E., (2012), « L’insulte en Une, du dialogal au dialogique. Analyse de la médiatisation des propos du footballeur Nicolas Anelka », Colloque international « Dimensions du dialogisme 3 : du malentendu à la violence verbale », 15-17 aout, Helsinki
  • Baklouti, E., (2012), « Humour in the media : delineating the limits of the audience’s acceptance and rejection”, Colloque international “The 24th Conference of the International Society of Humor Studies”, 25-29 juin, Cracovie
  • Baklouti, E., Richard, A., (2011), « Quand l’insulte devient événement : des insultes rapportées en Une de L’Équipe », Colloque international « Langage, discours, évènements », 31 mars au 2 avril, Villa Finaly, Florence. site du colloque-> http://syled.univ-paris3.fr/colloqu...]]

Séminaires

  • Avec Catherine Détrie et Fabrice Hirsch, « Des formats d’adresse à la construction de la relation interpersonnelle : neutralité plus ou moins bienveillante, connivence et/ou condescendance ? », 26 mars 2012, Praxiling

Responsabilités scientifiques :

  • Représentante des doctorants de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 au conseil de l’école doctorale 58

Organisation d’activités scientifiques :

  • Comité d’organisation du colloque Jeunes Chercheurs 2013 de Praxiling, « Manisfestation(s) du désaccord : approches pluridisciplinaires », 24-25 octobre 2013, Montpellier
  • Comité d’organisation du colloque DISH-2011 : 2 juillet 2011, collaboration entre doctorants en informatique et doctorants en sciences humaines.