Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Vie du laboratoire

Séminaires Praxiling 2017-2018

1er décembre 2016

Les séminaires et conférences du laboratoire Praxiling ont lieu dans la salle Jourda de l’ITIC, le lundi, de 14h à 17h.

Lundi 2 octobre

  • Rick Kern, professeur, University of Berkeley
    « Médium et adressivité dans des échanges interculturels en ligne »
    Exceptionnellement, le séminaire commencera à 15h.

Résumé
Fondée sur la notion d’adressivité de Bakhtin, cette étude analyse les relations entre médium et discours dans le contexte d’échanges télécollaboratives entre apprenants de FLE en Californie et des étudiants de Master 2 en France. Spécifiquement, nous considérerons l’hypothèse que des médiums différents (forum, chat, visioconférence) auront des conséquences différentes pour la communication et pour l’imagination de l’autre. Nous allons montrer que dans le contexte de la visioconférence, la notion (linguistique) d’adressivité doit être élargie pour inclure des éléments non-linguistiques (ex : gestes, mimiques, images, postures, cadre, et dispositif).

Novembre

Lundi 20 novembre

  • Stefano Vicari, Université de Gênes
    « Entre Linguistique « populaire » et linguistique « savante » : de la circulation des discours métalinguistiques ordinaires dans les forums de discussion des journaux en ligne »

Résumé
D’abord, je m’attacherai à présenter mon approche de la « linguistique populaire » pour la langue française, qui intègre les notions d’attitude (Allport, 1935) issue de la psychologie sociale, de prédiscours (Paveau, 2006) issue de l’AD française et de confiance épistémique (Origgi, 2008) issue de l’épistémologie sociale. Ensuite, ces propositions seront mises à l’épreuve d’un corpus de discours métalinguistiques ordinaires publiés dans l’espace « commentaires » de quelques quotidiens nationaux français et italien. Deux cas d’études seront présentés. Le premier concernera l’analyse des discours métalinguistiques ordinaires circulant dans les commentaires publiés par les lecteurs du Figaro, du Monde et de Libération en ligne suite à la décision des éditeurs scolaires d’appliquer les rectifications orthographiques dans les manuels à partir de septembre 2016. Le deuxième portera sur l’analyse des réactions des lecteurs de deux articles publiés en ligne par deux quotidiens nationaux en France et en Italie (Le Figaro et La Repubblica), respectivement le 16 et le 17 janvier 2017, et qui portent sur l’usage de la langue, française et italienne, par les politiques. L’analyse contrastive des commentaires des lecteurs (383 pour Le Figaro, 389 pour La Repubblica) permettra d’observer les divergences et les convergences entre locuteurs italiens et français par rapport à la norme linguistique et, par là, de vérifier l’hypothèse selon laquelle le dispositif technique dont ces journaux en ligne se sont dotés contribue à brouiller les sources énonciatives et oblige l’analyste du discours à repenser les frontières entre discours métalinguistiques « savants » et « ordinaires » (Calabrese 2014).

Décembre

Lundi 18 décembre

  • Laurent Gosselin, professeur des universités, Université de Rouen
    « Au-delà de la dichotomie entre jugements de réalité et jugements de valeur : l’analyse modale des énoncés »

Résumé
La dichotomie opposant jugements de réalité et jugements de valeur, qui s’est imposée depuis le début du 20e siècle dans le champ de la philosophie (Lavelle 1951-1955) et des sciences sociales (Durkheim 1911), a fait l’objet de critiques approfondies par Perelman (1970) et Putnam (2002). Nous proposons de montrer qu’une analyse modale des énoncés, conduite dans le cadre de la Théorie Modulaire des Modalités (Gosselin 2010, 2015a), permet de dépasser cette dichotomie en fournissant une analyse beaucoup plus fine des différents types de jugements (chaque type de jugement correspondant à une catégorie modale précisément définie), et en montrant que chaque énoncé contient une multiplicité de jugements, relevant généralement de catégories modales différentes. Cette propriété des énoncés résulte du fait que les modalités ne sont pas toutes situées dans le modus, mais que les lexèmes inclus dans le dictum sont également porteurs de modalités diverses (c’est ce qui distingue, par exemple, migrants / réfugiés / clandestins). Ce faisant, on montre aussi comment l’analyse modale des lexèmes permet de dépasser les oppositions controversées entre dénotation et connotation, ainsi qu’entre classifiance et non classifiance (Milner 1978, Ruwet 1982, Flaux et Mostrov 2016).

Le programme 2018 sera présenté ultérieurement.

Le séminaire est organisé et animé par Maud Verdier, maître de conférence en sciences du langage.
Contact : maud.verdier@univ-montp3.fr

Les séminaires et les activités scientifiques des années précédentes sont archivés dans la rubrique « Archives ».